Compte-rendu // Jeudi 26 mars 2015

Jeudi, l’OPENatelier était printanier! Alors en bons jardiniers de la bidouille, on a cultivé nos jardins numériques ! Les participants ont cueillis quelques bonnes astuces par ci par là, les échanges ont rayonnés comme d’habitude, et les projets ont continué de pousser à leur rythme, malgré -pour certains- quelques “lièvres” à soulever!

DSCF9815

Julien M. est arrivé tôt pour s’atteler à la découpe vinyle et fabriquer une grande banderole pochoir répondant au doux nom de “boîte à outils”. Il a bénéficié des conseils éclairés de Daniel qui avait réalisé quelques pièces d’envergures à l’automne dernier pour customiser les ailes des papillons avions de son asso.

DSCF9802AMP

A côté de la découpe vinyle, il y a les imprimantes 3D, et jeudi, c’était le jour des grandes impressions! Daniel pensait d’ailleurs récolter les fruits du labeur de Laurent, à qui l’asimov 1 a récemment donné du “filament” à retordre en terme de réglages. Il a donc lancé l’impression d’un grand boîtier, en début d’après-midi.

DSCF9797

Tout s’est bien passé…jusqu’à la déconnexion impromptue de la machine au beau milieu de l’impression ! Zut… La boîte de Daniel est donc “fort jolie, mais incomplète”. Affaire de “la boîte infernale” (comme la surnomme désormais Daniel), à suivre la semaine prochaine.

Un peu plus tard, sur l’asimov 2, Matthieu a lancé une impression…et aux premiers abords, on se demande bien ce que c’est.

DSCF9820

D’ailleurs,ça aussi.

image

Ces constructions peuvent évoquer un tabouret “home made” et l‘impression d’une coupe transversale d’asperge, mais il s’agit en fait d’une belle imprimante 3D Morgan en devenir ! Le “tabouret”, étant en fait le support de l’imprimante (dont les pièces ont été bricolées par Matthieu à Plateforme C et assemblées chez lui); et l’impression en cours, non pas une asperge, mais une poulie !

Cette dernière pièce est d’ailleurs une des plus grosses à imprimer pour Matthieu. La patience étant un atout indéniable pour un bon jardinier, Matthieu a ainsi veillé au grain pendant 2 heures et 38 minutes pour obtenir cette belle poulie rouge.

resize_DSCF9858

Pendant ce temps là, Fabian a fait la rencontre de Chloé qui découvrait les OPENateliers et qui souhaite imprimer en 3D des compositions (non pas florales, mais architecturales) assemblées dans sketchup. En bon connaisseur des maillages complexes, Fabian a ainsi transmis à Chloé des connaissances sur la 3D, des notions de points, d’arêtes et de faces, et lui a conseillé enfin d’utiliser blender pour “produire des modèles plus cohérents sur le plan de la topologie”.

Sinon pour l’exploration du jour de Fabian, c’était “la galère”. Après l’installation de Mapmap pour faire du vidéo mapping en libre/open source sous linux, il a exploré un autre logiciel très interessant, LPMT, mais il ne parvient “ni à compiler les sources, ni a faire tourner le binaire, pour cause d’incompatibilité de dépendances”. Il ne “désespère pas pour autant”, et espère y parvenir jeudi prochain.

Tout ne se déroule pas toujours comme on le voudrait, et c’est le cas aussi pour le projet commun de Thibaut et Fabian de construction d’un support de stalagmite. Comme on a pu le voir la semaine dernière, ils ont bien avancés sur la partie reconstitution 3D de la stalagmite, mais “faute de puissance de calcul sous le coude”, le projet est pour l’instant en stand-by. En revanche, la documentation du projet, elle, a bien démarré, et on peut la retrouver sur la page projet dédiée sur le wiki fablabo !

DSCF9821

En mode 3D également, Julien quant à lui a poursuivi l’apprentissage de Freecad et obtient d’ores et déjà une “première esquisse” du boîtier du beep de son garage. Par ailleurs, il a ramené un gyrophare qu’un de ses amis voulait utiliser pour sa fanfare. A plusieurs, ils ont étudié la bête pour vérifier son fonctionnement.

DSCF9803

Verdict, il faut changer le moteur “car ça fume et fait des étincelles quand on l’alimente” (ce qui n’est généralement pas bon signe en effet), et tant qu’à faire, il va aussi changer l’ampoule “pour en avoir une de plus faible consommation, afin de pouvoir l’alimenter avec une petite batterie et le rendre autonome”.

DSCF9823

En mode jardinage informatique, Régis est venu accompagné de son PC sur lequel il souhaitait installer une plateforme de développement pour un microcontrôleur PIC 16F159. “La documentation n’est pas très explicite” et rend le processus un peu complexe. Laurent et Philippe l’ont donc aidé dans cette tâche.

Avec patience et détermination, Philippe et Régis ont réussi à installer le logiciel et le compilateur associé. Et bonne nouvelle, ça clignote ! Régis peut rentrer chez lui tranquillement pour tester tout ça et promets qu’il donnera des nouvelles de cette installation !

DSCF9793

Ce jeudi, une dizaine de personnes sont venus découvrir l’OPENatelier, et parmi elles, Douglas, militant de la cause du vélo en ville, avait un problème avec sa cafetière à piston. Aidé par Jean-Pierre et Michel, qui comptent parmi les “jardiniers” les plus créatifs de (s)lowtech, Douglas a tenté diverses stratégies pour réparer le piston cassé de sa cafetière. En premier lieu, il a taraudé de nouveau le piston (partie tige et partie bouton).

DSCF9790

…mais le résultat est “mi-cuit”, puisque le taraudage de la tige est désormais trop fin pour visser correctement le bouton. Pour le coup, il était donc lui aussi “taraudé” pour trouver une solution!
La deuxième tentative de réparation a consisté à souder directement les pièces entre elles… mais la soudure n’a pas tenu. Le pistolet à colle semblait ensuite être une troisième alternative, mais elle s’est avérée également décevante. Douglas ne s’est pas découragé, et Jean-Pierre et Michel ont plus d’un tour dans leur sac…

Alors en véritables Mac Gyver, ils ont finalement trouvé la solution : un bobinage de fils en cuivre a été enroulé autour de la tige, puis soudé, et puisque le taraudage intérieur du bouton avait bien fonctionné, le bouton a enfin pu être vissé sur la tige ! “Encore un triomphe” (s)lowtech! Ainsi, après avoir remercié Michel et Jean-Pierre pour leur précieuse aide, Douglas pense bien revenir pour bricoler de beaux projets en lien avec le vélo…et aussi pour offrir le café !

resize_DSCF9834

Par ailleurs, l’autre Jean-Pierre du jour, c’était Jean-Pierre B. , il a profité de l’OPENatelier ce jeudi pour continuer son projet de cerf-volant musicien … qui sait, on pourra peut-être en jouer à l’OPENatelier spécial faites de la musique en juin !

Une éclaircie a par ailleurs permis à Thomas de faire une démo prudente en extérieure de son grand drone. Et encore une fois, cette bestiole volante n’a pas manqué de susciter la curiosité et les échanges !

resize_DSCF9831

Nous entrons dans une nouvelle saison, mais l’hiver n’est pas loin, en témoigne le nouveau projet de domotique Vincent M. !

En effet, il démarre le projet de pilotage d’un chauffage avec deux sondes de température. Il a donc planifié son montage ainsi que la mise en place des éléments dans une boîte, qui accueillera, pour ce faire, un raspberry (système domoticz), une alimentation maison (bricolée en fusionnant une alimentation usb et un câble micro-usb) et un injecteur de tension dans le fil pilote de chauffage. Affaire à suivre !

resize_DSCF9860

On a parlé saisons, mais en ce moment, on prend aussi du recul et on échange autour des enjeux de l’ère de l’anthropocène avec Artlabo/0.camp. Aussi, parmi les participants à l’OPENatelier jeudi, il y avait Michka qui profitait de son passage à Nantes pour saluer les “copains du summerlab” et aussi pour travailler sur une cartographie des initiatives citoyennes pour la sortie de l’anthropocène, dans le cadre d’Artlabo/0.camp (il y sera en résidence en avril pour le projet de bureau d’autonomie).

Une veille documentaire sur les projets FLOP21 lui a aussi permis au passage de partager un exemple de projet relatif à la réalité virtuelle, appliquée aux poulets de batterie, pour leur donner l’illusion d’une vie en plein air. De quoi donner du grain à moudre pour le moulin des échanges et des débats ! Et le printemps ne fait que commencer !

La semaine prochaine, OPENatelier tout à fait normal en vue, au sein duquel on poursuivra notamment les échanges en lien avec les problématiques bio/low/hack/lab impulsées par les propositions de Michka lors de sa venue en octobre autour du biohacking (souvenez-vous, les participants à l’OPENatelier avaient pu construire des piles microbiennes). Un rendez-vous pour diverses discussions autour de la mise en place d’activités biolab à Plateforme C est d’ailleurs programmé ! Avis aux intéressés !