compte-rendu // jeudi 14 janvier 2016

Entre corrections de bug, modélisation 3D et visite touristique, l’OPENatelier aujourd’hui a été le théâtre (encore une fois) d’une réparation sans précédent.

DSCF4735

Nom de code Xerox.
C’est Jean-Pierre et Denis qui étaient dans le coup. Le photocopieur, inerte, gisait déjà depuis un bon moment dans un coin de l’atelier. Et après une enquête des plus méthodiques, les deux détectives ont levé le lièvre. C’était une maudite roue crantée qui était à l’origine de l’affaire. Il lui manquait deux dents. Cela ne pouvait donc pas fonctionner comme il se doit.
Après avoir abandonné l’idée de trouver “un bon dentiste” parmi les participants, ils se sont donc munis de leur détermination, de leur patience et d’une haute précision pour :
– saisir un trombone,
– le découper en trois partie de taille égale,
– leur donner chacune une forme de petit pont,
– saisir l’engrenage édenté,
– lui percer six trous de 1 mm de diamètre, chacuns espacés à équidistance,
– placer les petits ponts dans les trous prévus, dès lors, à cet effet,
– badigeonner le tout avec un fer à souder pour fixer les deux parties,
– replacer la roue crantée -hybride- dans son emplacement d’origine,
– rebrancher un truc qui allait avec,
– et démarrer le photocopieur.


Le suspens était à son comble lorsque Jean-Pierre a saisi une feuille de papier pour la photocopier. En appuyant sur le bouton pour lancer le processus, les regards se sont tournés, attentifs, vers la petite roue crantée…et après quelques instants suspendus, bingo, elle a tourné!
Nous aurions pu brandir la feuille photocopiée en étendard de la victoire, et les félicitations les plus gracieuses furent données, mais la modestie des deux magiciens fût plus forte, et ils continuèrent leur chemin vers d’autres aventures de bricolage.

DSCF4739
Une autre enquête a aussi été menée aujourd’hui avec la cellule C libre, c’est celle de la propriété intellectuelle pour les projets. C’était en effet le rendez-vous d’accompagnement pour les porteurs de projets, et c’est tombé à pic :
– pour Mike qui vient régulièrement au fablab, mène des projets mêlant mapping, design et audiovisuel, et qui se posait quelques questions pour le développement de ses projets dans un cadre professionnel, entrepreneurial;
– et pour Vincent, qui était à cette occasion le porte parole du projet collectif “imprimante 3D made In Plateforme C”, ayant pour but de concevoir un modèle d’imprimante 3D, qui intègrera la grande famille des “Reprap”. Remix de pièces, créations de nouvelles, inspiration,  réutilisation, nom de l’imprimante…autant de sujets qui ont été abordés durant la réunion.

DSCF4725

Comme vous l’aurez compris, ce fut donc un OPENatelier tout à fait intense !